La consultation difficile en homéopathie

Pour une maladie comme le psoriasis par exemple, il est très difficile de trouver le remède d’un patient sans avoir recours à une approche minutieuse des valeurs du patient.  Il faut savoir que nous disposons de plus ou moins 5000 remèdes.  Plus la similitude entre le remède choisi et le tableau clinique est juste, plus le patient aura des chances d’obtenir une résolution de son problème.  C’est la recherche du remède qui est difficile.  Une fois trouvé,  la rapidité de l’amélioration est étonnante. 

 La consultation difficile en homéopathie

La consultation homéopathique selon cette méthode  peut être longue, habituellement de 1h30 à 2 h parfois plus lors de consultations ultérieures.   

Elle  peut être rapide chez les enfants et chez les personnes en crise qui se révèlent à l’état pur dans leur souffrance.  Elle est plus difficile quand la personne a fait  une psychanalyse, quand elle a consulté des thérapeutes qui lui ont donné eux-mêmes une explication à leurs problèmes, quand elle a bien compensé sa souffrance par une vie très remplie sans aucune pause.  Certains patients s’évadent dans la description de faits et d’exemples pour expliquer leurs problèmes.  Ils restent sur un niveau horizontal.  Ce que nous cherchons à faire c’est faire descendre le patient dans la description de ce qu’il vit en racontant ses symptômes.  Cela se passe à un autre niveau que le fait ou l’exemple. 

Ce n’est donc pas la gravité des symptômes qui rend la consultation plus difficile. 

Habituellement nous préférons réserver le temps nécessaire à ce type de consultation mais parfois spontanément dans une consultation de durée habituelle, il est possible de percevoir très vite le remède.

Description de l’état du patient

Description  de l’état du patient après la consultation et après la prise du remède.

Quand en consultation, pour la recherche d’un remède, le patient va contacter la source de son remède, celle qui l’anime dans toutes les manifestations de sa vie et dans ses symptômes, il se passe une transformation en lui qui est très bien décrite dans ce cas- ci. La personne qui a accepté que son témoignage soit repris ici, résume ce que d’autres personnes racontent de leur expérience.   L’intérêt de ce témoignage particulier c’est qu’il est rapporté par un professionnel de la santé qui a l’expérience de la psychanalyse. « J’ai rencontré l’énergie du remède et cela ne peut être que le remède. C’est comme une rencontre entre des énergies, celle du remède et de nous.Après la consultation cela s’est passé ainsi :Pendant 3 jours après la consultation, je ressentais  comme un espoir comme si j’avais évacué émotionnellement l’expérience que j’ai évoquée en consultation et après 3 jours de nouveau je me sentais retomber  dans le bain.  Puis lorsque le remède commandé en pharmacie est arrivé et que je l’ai pris c’était comme du granit, je sentais quelque chose qui disait stop.  Et ce n’est pas psychologique, cela vient d’autre chose, comme une force autre que moi, ma conscience, quelque chose d’intérieur, peut-être au niveau des processus cellulaires, quelque chose de rajouté, tu voulais aller là et bien non c’est ailleurs. Rien de grave ne peut plus m’arriver,  on ne peut plus remettre ma parole en question, c’est le remède qui a transformé ce qui était avant en ce que c’est devenu.C’est comme une force qui vient du fond des âges, elle dépasse ma vie, c’est une chose sur laquelle on peut compter, comment cela se fait-il qu’un tigre ne dévie pas de sa route?  C’est une force intérieure, comme si une force  s’était mise en moi, une force tranquille. J’ai une vie depuis 38 ans, mais maintenant on a mis dans mon organisme une force qui a 30 000 millions d’années, elle est plus efficace et le tout c’est de s’ouvrir à cette force là. Ce n’est pas dans les mots qu’on peut le dire, c’est autre chose, c’est une autre force qui agit.  Il fallait descendre profondément dans des vibrations d’un des règnes (minéral, végétal animal ….). C’est une action plus profonde qu’en psychologie avec les mots.   Il y a quelque chose de plus vivant qui colle. Ce n’est pas un placébo. Il y a quelque chose de plus fort qui dit non … plus de constriction.   

J’ai rencontré l’énergie du remède, on s’est retrouvé tous les deux. »